REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.
Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.
TitleDescriptionKeywordsGeneratorRobots

2014 : Guerre 14-18

Rôle des animaux pendant la guerre

Pendant la grande guerre les différentes armées mobilisent 14 millions d’animaux-soldats : des chevaux, ânes, chiens, pigeons…

Les chevaux, les mulets

Au début des hostilités la cavalerie est considérée comme un élément offensif puis rapidement vulnérable face à l’artillerie et les armes lourdes comme les mitrailleuseselle a été remplacée par des divisions blindées.

Les chevaux sont ensuite utilisés pour la logistique (transports des pièces d’artillerie, cantines, ambulances…), ils peuvent se déplacer dans des chemins boueux (ils s’y cassent les pattes, crèvent de faim, de froid), ils sont exposés aux tirs des canons qui les affolent (ils souffrent du bruit et des flashs des explosions).

En 1918 les mulets remplacent souvent les chevaux dont les effectifs massacrés sont devenus rares.

Le mulet est plus résistant, il transporte les blessés, le matériel lourd, les fils de fer…

A la fin de la guerre beaucoup de chevaux vont à l’abattoir, certains ont été rachetés par des agriculteurs.

Les chiens

Il n’y a pas de réquisition des chiens, on les donne, les prête, les vend…

Ils sont dressés = ils n’aboient que pour prévenir.

Les chiens de guerre n’étaient pas  blancs car trop repérables.

Les chiens sont beaucoup utilisés :

- Pour la logistique : ils tractent les mitrailleuses, déroule les fils du télégraphe le long des tranchées, transportent des messages.

- ils deviennent des « chiens sanitaires » pour retrouver les blessés (détection d’un souffler de vie dans un corps inerte). Ils portent autour du thorax une bande blanche avec une croix rouge et autour du cou un petit sac contenant médicaments et alcool.

Dans les Vosges « Truc » un berger beauceron, sauve 148 blessés abandonnés agonisant sur les champs de bataille.

En juillet 1916 un certain « Dyck » épargne 2 bataillons entiers en sentant le premier les gaz létaux.

- ils sont « sentinelles » sur le front la nuit lorsqu’ils repèrent à 300 mètres les soldats ennemis qui rampent.

- Ils chassent les rats

Un chien sur trois sera tué ou porté disparu.

Les pigeons

Ils sont lâchés depuis des colombiers mobiles.

La femelle garde le nid, seul le mâle voyage, il revient toujours auprès de sa compagne, (ils échappent aux gaz toxiques lorsqu’ils sont à + de 50m d’altitude), ils sont jugés plus fiables que le télégraphe.

Un monument a été érigé par les britanniques dans le parc de Beash House à Worthing dans le Sussex à la gloire de ces célèbres voyageurs.

En France sur le mur du fort de Vaux une plaque rend hommage au célèbre pigeon n°78715 envoyé par le commandant Raynal le 04 06 1916 pour annoncer que le fort s’écroulait devant l’ennemi, le pigeon mourut à son arrivée, gazé.

Les éléphants

Même les animaux des jardins zoologiques sont utilisés pour tracter du matériel lourd. En 1915 à Anvers les Allemands utilisent les éléphants du zoo.

120 000 animaux ont été décorés pour faits de guerre : certains pigeons voyageurs français et belges reçoivent la Croix de guerre, la Médaille militaire, un monument aux morts leur est dédié à Lille.

Les animaux sont aussi un réconfort pour les soldats à l’arrière du front.

Partout où l’homme combat l’animal partage son destin de façon exemplaire.

Dans l’enfer des champs de bataille nul ne sait plus qui est l’homme ni qui est la bête.

 


Quelques chiffres sur Saint Julien

Evolution de la population de St Julien de 1871 à 1936 :

 EvolutionHabitant1872

 En 1911 (3 ans avant le début de la guerre de 14-18)

Le chef lieu (bourg) compte 187 habitants, la population éparse s’élève à 385 habitants soit un total de 572 habitants.

On a de gros hameaux : 

  • La Botte : 40 habitants
  • La Bigaudière : 33 habitants
  • Le Tallot : 29 habitants
  • Chinay : 28 habitants
  • Tyr : 28 habitants
  • Roivet : 27 habitants
  • Les Gouttes : 27 habitant

en 1886 il y avait 758 habitants à St Julien sur Bibost

La Guerre

L’ordre de mobilisation générale est daté du 01 08 1914 et dès le 14 Aout 1914.

A cette date, St Julien compte déjà un mort parmi les siens : Louis VULPAS. Au total, cette a tuée 41 jeunes gens, âgés de 21 à 46 ans. 

1914 : 5 morts pour la France (2 le 04 décembre)

1915 : 12 morts pour la France (2 le 04 juin et 3 le 16 juin)

1916 : 7 morts pour la France

1917 : 2 morts pour la France

1918 : 15 morts pour la France

On compte les patronymes suivants :

6 de ces soldats ont pour patronyme :     NAYRAND ( 5 au bourg)

3 de ces soldats ont pour patronyme :      BOISSET

3 de ces soldats ont pour patronyme :     COQUARD 

3 de ces soldats ont pour patronyme :     DESSAINTJEAN

2 de ces soldats ont pour patronyme :     CHIRAT

2 de ces soldats ont pour patronyme :     DENIS

2 de ces soldats ont pour patronyme :     DEVAUX

2 de ces soldats ont pour patronyme :     VULPAS (2 frères décédés en 10 mois)  

Conséquences de la guerre :

Mariages :  

1914 : 1

1915 : 0

1916 : 0

1917 : 1 en septembre

1918 : 3

1919 : 8

1920 : 13 

Naissances : 

1912 : 8

1913 : 11

1914 : 6

1915 : 8

1916 : 6

1917 : 5

1918 : 3

1919 : 6

1920 : 10 


 Liste des soldats de nos communes morts pour la France

Date du décès Nom du soldat Date et lieux de naissance Domicile Age Lieu du décès
14 Août 1914 VULPAS Louis 15 Juin 1893 à Saint Julien sur Bibost Bobin 21

Munster (Alsace)

Combat de Siberwald Satel 

29 Août 1914

GAYNON Jean-Michel

Célibataire

7 Novembre 1891 à Saint Julien sur Bibost Le Burat 23

Harbonnières (Sommes)

au front

27 Septembre 1914

NAYRAND Etienne François

13 Août 1889 à Saint Julien sur Bibost Le Bourg 32

Tracy le Val (Oise)

au front

4 Décembre 1914

NAYRAND Jean Etienne

28 Janvier 1885 à Saint Julien sur Bibost Tyr 29

Largitzen (Haut-Rhin)

Combat d'Hirtzbach

au front 

Balle dans la tête

4 Décembre 1914

BONNARD Louis

5 Juillet 1887 à Rochetaillée   28

Combat d'Hirtzbach

au front 

4 Mars 1915

DEVAUX Jean François

1 Mars 1888 à Saint Julien sur Bibost La Botte 27

Berthonval (Pas de Calais)

au Front Reichakerkopf

7 Mars 1915

NAYRAND Jean Baptiste

20 Mars 1879 Le Bourg 36

au Front Reichakerkopf

6 Mai 1915

DESSAINTJEAN Jean François

    23

Zuidcoote (Nord)

28 Mai 1915

DUPRE Claudius Marie

    34

Montélimar (Drôme)

4 Juin 1915

NAYRAND Etienne François

7 Mai 1884 à Saint Julien sur Bibost   31

Lorette (Pas de Calais)

au front

4 Juin 1915

BENJAMIN Philippe

30 Décembre 1885 à Bibost   30

Gallipoli Turquie

16 Juin 1915

VULPAS François

24 Décembre 1885 à Saint Julien sur Bibost Les Brosses 29

Quesnevieres (Oise)

au front

16 Juin 1915

DESSAINTJEAN Antoine Marie

6 Avril 1889 à Saint Julien Sur Bibost Le Burat 26

Quesnevieres (Oise)

au front

16 Juin 1915

COQUARD Etienne Louis

29 Mai 1886 à Violay    29

Lorette (Pas de Calais)

Disparu

Décès fixé par jugement

24 Juillet 1915

COQUARD Jean François

5 Novembre 1874 à Saint Julien Sur Bibost Les Gouttes 41

Westrehem (Alsace)

27 Septembre 1915

MALLEVAL Claude Maurice

22 Septembre 1891 à Saint Julien Sur Bibost Senevier 24

Jonchéry Les Suippes (Marne)

Disparu au combat

26 Novembre 1915

GRATALOUP Joannes Pétrus

2 Novemvre 1877 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg  

Grainigoutte,

Inhumé à Frapelle (Vosges)

14 Janvier 1916

GIROUD Claudius

5 Juin 1894 à Longessaigne   22

Toul (Meurthe et Moselle)

25 Février 1916

BONAMOUR Jean Pierre Marie

Sergent

27 Février 1893 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg 22

La Côte du Talou - Verdun

(Meuse)

20 Mars 1916

BOISSET Antoine

27 Octobre 1881 à Saint Julien Sur Bibost Croix de Tyr 34

Baccarat (Meurthe et Moselle)

Hôpital Mixte

1 Juillet 1916

GUILLOUD Jean

Célibataire

15 Avril 1885 à Montrottier   31

Maricout (Somme)

au front

22 Juillet 1916

CHIRAT Antoine

20 Janvier 1884 à L'Arbresle   32

Verdun (Meuse)

21 Septembre 1916

JOLY Jean Claude

16 Juin 1892 à Saint Julien Sur Bibost Bigaudière 24

La Côte Saint André (Isère)

Hôpital méningite tuberculeuse

contractée au service

16 Décembre 1916

PICOLLET Jean Loui

16 Juin 1895 à Saint Julien Sur Bibost Bajolais 21

Landrecourt (Meuse)

au front

2 Janvier 1917

METRAL Edouard Léon

    30

Saint Julien sur Bibost

16 Avril 1917

TATIER Jean Antoine

9 Avril 1886 à Saint Clément les Places   31

Soupir (Aisne)

5 Janvier 1918

DENIS JM 

marié à Antoinette VIAL

1882   38

Saint Julien sur Bibost

27 Janvier 1918

SAGNE Antoine Francisque

Célibataire

25 Mai 1897 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg 21

Valence (Drôme)

Hôpital Méningite

23 Mars 1918

DURDILLY Antoine

4 Décembre 1889 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg 28

Vouël Tergnier (Aisne)

3 Avril 1918

BAS Jean Simon

Lieutenant

20 Décembre 1892 à Blacé   25

Moreuil (Somme)

au front

12 Mai 1918

NAYRAND Paul Marie Laurent

24 Décembre 1898 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg 20

Montélimar (Drôme)

Hôpital Maladie

contractée au service

18 Mai 1918

GEAY Pierre Benoit

époux COMMARMON D. Francine

Panissière   32

Kemmel

9 Juin 1918

BOISSET Aimé Claude

15 Août 1886 à Saint Julien Sur Bibost Arjoux 32

Elincourt (Oise)

9 Juin 1918

DENIS Joseph

Caporal

13 Juillet 1878 à Savigny   40

Méry (Oise)

18 Juillet 1918

COQUARD Pierre

    46

Saint Julien sur Bibost

10 ou 18 Août 1918

BOISSET Jean Claude 

Claudius

4 Janvier 1886 à Saint Julien Sur Bibost Tyr 32

Magneux (Marne)

1 Octobre 1918

SAGE Claude

13 Février 1897 à Saint Julien Sur Bibost Roivet 21

Hôpital d'évacuation de

Villier Dancourt (Marne)

Ambulance 1/2

17 Octobre 1918

DESSAINTJEAN Claudius

    36

Lyon

26 Octobre 1918

DEVAUX Jean Claude

Claudius

31 Mars 1895 à Saint Julien Sur Bibost Roivet 23

Salonique

Hôpital temporaire de 

Vernia Grèce

31 Octobre 1918

CHIRAT Benoit

28 Janvier 1877 à Saint Julien Sur Bibost   41

Beauvais (Oise)

Ambulance GA 43 SP 205

30 Novembre 1918

NAYRAND Benoit Joanny

24 Juin 1886 à Saint Julien Sur Bibost Le Bourg 32

Hôpital C29 Martigny

Vosge Maladie


 Quelques photo prise lors de l'exposition

2014-09-20 16.54.23

2014-09-20 17.20.40

2014-09-21 12.21.30

2014-09-21 12.21.46

2014-09-20 16.54.10

Please publish modules in offcanvas position.